<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d4000921\x26blogName\x3dAs+Imagens+e+N%C3%B3s\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dLIGHT\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://asimagensenos.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dpt_PT\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://asimagensenos.blogspot.com/\x26vt\x3d8145402830606333396', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>
segunda-feira, fevereiro 28, 2011
IMAGENS E ÉCRÃS

"Quels sont les réels désagréments d'une pratique excessive des écrans chez les jeunes enfants (3-6 ans) ? Pouvez-vous les décrire précisément ?

Entre 3 et 6 ans, des études ont montré qu'il est essentiel que l'enfant ait des activités impliquant l'utilisation de ses dix doigts. C'est pour cela que traditionnellement, l'enfant à cet âge était invité à réaliser des découpages, des pliages, des collages, des coloriages... C'est en effet cette activité des dix doigts qui permet la maturation des régions cérébrales qui permettent l'appréhension des objets en trois dimensions. C'est pourquoi il vaut mieux éviter le plus possible que l'enfant à cet âge-là utilise une console de jeu qui ne mobilise que deux ou quatre doigts. Et il faut en particulier bannir complètement les consoles mobiles (Nintendo DS ou PSP), qui accaparent toute l'attention de l'enfant.

Au-delà, le désagrément principal est la réduction des autres activités et la réduction du temps disponible pour en avoir. Il y a tellement de choses à apprendre à cet âge.

Mais on ne peut pas non plus mettre sur le même plan la pratique d'un jeu vidéo et l'exploration de sites Internet. Pour un temps d'écran égal, prendre en compte le type d'activité est essentiel. Tout ce qui socialise l'enfant à travers l'écran et tout ce qui l'invite à se poser des questions et à résoudre des problèmes imprévus, favorise son développement. A l'inverse, toutes les activités de jeu répétitives, stéréotypées, et plus encore solitaires, sont inquiétantes."

Serge Tisseron, hoje, no Le Monde
 
José Carlos Abrantes | 7:53 da tarde |


0 Comments: