<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d4000921\x26blogName\x3dAs+Imagens+e+N%C3%B3s\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dLIGHT\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://asimagensenos.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dpt_PT\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://asimagensenos.blogspot.com/\x26vt\x3d8145402830606333396', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>
sexta-feira, fevereiro 17, 2006
PROVEDORIAS

No Le Monde, Robert Solé escreveu no domingo sobre o correio dos leitores. E, entre outras coisas, defende que a melhor defesa do leitor é não exceder a trintena de linhas. Será esta uma medida "universal"?

"Deux lecteurs parisiens, Marion Penaud et Xavier Leroux, nous avaient envoyé il y a quelques semaines un commentaire sur l'Exposition universelle d'Aichi, au Japon. Leur texte, jugé intéressant, a été sélectionné pour le Courrier des lecteurs et publié dans Le Monde du 5 novembre 2005.

Mais les deux auteurs nous ont réécrit ensuite pour réclamer un rectificatif : la suppression de deux passages de ce texte modifiait, selon eux, le sens de leur propos. Ils s'étonnaient que Le Monde n'ait pas sollicité leur accord préalable ou n'ait pas indiqué ces coupes, selon l'usage, par trois points entre parenthèses.

En effet, les mots supprimés auraient dû être signalés par le (...) habituel. Pour le reste, il faut savoir que Le Monde , comme l'indique son livre de style, « se réserve le droit de ne publier que des extraits des lettres reçues, sauf demande contraire de l'auteur ».

Seul un texte sur dix, sélectionnés pour le Courrier des lecteurs, est publié intégralement. Les neuf autres subissent des réductions, pour leur permettre de trouver place dans cette rubrique ou, simplement, pour les rendre plus nerveux ou plus lisibles. On veille évidemment à respecter la pensée des auteurs, et les plaintes sont rares. Mais le meilleur moyen d'éviter une mauvaise surprise est de ne pas proposer au journal plus d'une trentaine de lignes."
 
José Carlos Abrantes | 9:39 da manhã |


0 Comments: